autumn-2378435.jpg

Novembre 19, 2021

Équité dans l’attribution des espaces récréatifs publics aux personnes qui s’identifient comme étant une femme ou une fille

Équité dans l’attribution des espaces récréatifs publics aux personnes qui s’identifient comme étant une femme ou une fille

Downloadable Files

Un accès équitable aux programmes et installations de loisirs est fondamental au bien-être de tous les citoyens, surtout les membres les plus vulnérables de nos collectivités. Les personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme sont sous-représentées et mal desservies dans toutes les facultés de sport et de loisirs : participation, leadership et prise de décision. Pour exploiter le pouvoir des systèmes de sport et de loisirs, pour tous les groupes d'intervenants, l’iniquité entre les sexes en ce qui a trait à l’accès aux programmes et installations de loisirs doit être corrigée.

Pour les personnes qui s’identifient comme étant une femme ou une fille, l’équité signifie une allocation juste des ressources et programmes et des décisions exempts de discrimination fondée sur le sexe. Pour ce faire, il faut redresser tout déséquilibre quant aux avantages offerts aux personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme et s’assurer que tout le monde a accès à une gamme de possibilités pour obtenir les avantages sociaux, mentaux et physiques qui résultent de la participation et de la direction en sport et loisirs. Cela ne signifie pas nécessairement qu’il faille offrir les mêmes programmes et les mêmes installations à tout le monde. Afin d’atteindre l’équité pour les personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme, une gamme complète d’activités et de programmes doit être proposée pour répondre à leurs besoins. Par conséquent, certaines activités pourraient être les mêmes que celles offertes aux autres personnes, d’autres pourraient être légèrement modifiées et d’autres encore pourraient être complètement différentes.

L’adoption d’une perspective axée sur l’équité nécessite également un examen des politiques et des pratiques organisationnelles susceptibles d’entraver la participation des personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme. Les fournisseurs de services qui aspirent à l’équité devraient faire ce qui suit :

• en ce qui concerne les pratiques d’embauche et de recrutement – s’assurer que les personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme ont des rôles de leadership, sont impliquées dans la prise de décisions et sont des exemples à suivre;
• en ce qui concerne l’allocation des ressources – déterminer les inégalités potentielles dans l’allocation budgétaire des différents programmes;
• en ce qui concerne la réservation des installations – s’assurer que les personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme ont accès à des tranches horaires intéressantes dans des installations de qualité;
• en ce qui concerne les taux de participation – évaluer les programmes et services actuels pour déterminer les obstacles possibles;
• en ce qui concerne la programmation – évaluer le type d’activités offertes aux personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme;
• en ce qui concerne le matériel promotionnel – s’assurer que le langage est inclusif et que les personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme sont représentées dans les graphiques sans être stéréotypées.


Les initiatives positives qui visent à servir des groupes particuliers (filles et femmes autochtones, filles et femmes transgenres, etc.) sont importantes, car elles tiennent compte des déséquilibres historiques et sociaux qui ont par la suite marginalisé des segments de la population.

Le présent document fournit un gabarit aux municipalités et organisations qui souhaitent élaborer leur propre politique en matière d’accès équitable aux installations récréatives et aux programmes récréatifs. Il est important de se rappeler que l’équité dans l’allocation des espaces récréatifs pour les personnes qui s’identifient comme étant une fille ou une femme n’est pas atteinte du jour au lendemain ni sans une collaboration ou un engagement communautaire, notamment de la part de celles que la politique en matière d’équité vise à favoriser.

Les municipalités et organisations devraient contacter les principales parties prenantes et, grâce à des réunions de collaboration, identifier les groupes mal desservis qui ont besoin de plus de temps dans les installations, et leur donner une voix. Afin d’atténuer les iniquités actuelles dans l’attribution des installations, les municipalités et les organisations devraient désigner une période pendant laquelle ces groupes mal desservis ont la priorité.

autumn-2378438.jpg