logo-new.png
beach-289601.jpg

November 16, 2016

Active choice must be default, global comparisons with ParticipACTION Report Card suggest

Physical activity is a way of life in countries where kids move the most

TORONTO, ON – November 16, 2016 - For the first time, the grades from the ParticipACTION Report Card on Physical Activity for Children and Youth are compared to grades from 37 other countries across six continents. The global comparisons were led by Dr. Mark Tremblay, Director of the Healthy Active Living and Obesity Research Group at the Children’s Hospital of Eastern Ontario Research Institute (HALO-CHEO) and Chief Scientific Officer of the ParticipACTION Report Card. The consolidated findings show Canada has above-global-average grades in physical activity infrastructure and programs, yet is trailing at the back of the pack in grades that measure physical activity and sedentary behaviour. The comparisons also reveal kids move the most in countries where being active is a priority or is an integral part of their everyday lifestyle.

“Urbanization, mechanization and an increased use of motorized transport have reduced physical activity levels globally,” said Tremblay. “Canada must resist the decline in habitual movement fueled by these trends – and not just by creating policies, strategies, facilities and bike lanes, but also by encouraging and re-establishing Canadian cultural norms where being physically active year round, through outdoor play, transportation, recreation and sport, are the Canadian standard, not the exception. ”

“Countries with the most active children and youth overall, including Slovenia, New Zealand and Zimbabwe, rely on very different approaches to get kids to move more,” adds Tremblay. “But, what is consistent between all of them is that physical activity is driven by pervasive cultural norms – being active is not just a choice, but a way of life.”

Slovenia reports the highest grade (A-) for Overall Physical Activity with 86 per cent of boys and 76 per cent of girls 6-to-18 years old getting the recommended 60 minutes of heart-pumping physical activity per day[1], in comparison to just nine per cent of 5-to-17-year olds in Canada (D-). What’s driving this behaviour is physical education in Slovenia’s school system (A in School) – it’s a cultural norm, evaluated on an annual basis and so well established that it provides appropriate measures to deal with overall inactivity levels. For example, primary schools offer access to 77 minutes of in-school, professionally taught physical activity each day.[2]

As another example, in Zimbabwe over 80 per cent of children use active rather than motorized transport to get to and from school[3] (A- in Active Transportation), compared to 25 per cent of 5-to-17-year olds in Canada (D). Even though there may be no other choice but for Zimbabwean children and youth to make walking or biking to school a way of life, they see physical activity as an enjoyable and integral part of their lifestyle and heritage.

“In Canada, we haven’t focused on shifting social norms from a culture of convenience to a culture of encouraging and embracing physical activity throughout the day, every day,” said Elio Antunes, President and CEO of ParticipACTION.“In order to be successful, we need to create a climate in Canada where making the active choice is the default. For instance, in the Netherlands, being known as a cycling nation is responsible for a large part of the daily physical activity in Dutch youth.The Dutch use their bikes as a means of transportation, but also for sports and exercise – it’s the way of life there.”

Physical activity is not a priority in Canadian children’s lifestyles; inactive modes of transportation to and from school, too much screen time and being too busy for free play are all contributing to Canada’s lagging grades in the comparisons. It will take many facets of Canadian society, working together, to shift behaviours to get our children and youth more physically active.

“Let’s look at family life as one arena in which to shift social expectations,” Antunes adds. “Remember good habits develop early, so get active with your children at a young age and teach them the importance of physical activity and healthy living. Also, avoid hyper-parenting and give children the freedom to decide how to be active, especially outdoors, to encourage more free play, and a love for it. In essence, loosen the reins a little and let kids be kids.”

More on the global comparisons

Report Cards from each of the 38 countries, as well as the results of the global comparisons, were presented at the opening plenary of the International Congress on Physical Activity and Public Health in Bangkok, Thailand and published in the Journal of Physical Activity and Health on November 16, 2016.

Key Canadian grades and comparisons include:

F in Sedentary Behaviours - Slovenia leads with a B+; China, Estonia, South Korea, Nigeria, Scotland and South Africa also lag with an F
D- in Overall Physical Activity - Slovenia leads with an A-; Belgium, Chile, China, Estonia, Qatar, Scotland and United Arab Emirates lag with an F
D in Active Transportation - Netherlands and Zimbabwe lead with an A and A-; United Arab Emirates and United States lag with an F
D+ in Active Play - Ghana, Kenya and Netherlands lead with a B; Thailand lags with an F
B- in Government Strategies and Investments - Denmark leads with an A-; Mozambique lags with an F
B in School - Slovenia leads with an A; Mexico lags with a D-
A- in Community and the Built Environment - Netherlands leads with an A; Ghana, Mozambique and Zimbabwe lag with an F
-30-

An interactive map with country grades is available.For more information or to schedule an interview, please contact:

Kaitlin Marrin
Hill+Knowlton Strategies
W: 416-413-4565
M: 905-616-0385
Kaitlin.marrin@hkstrategies.ca

Katherine Janson
ParticipACTION
W: 416-913-1471
M: 647.717.8674
kjanson@participACTION.com

[1] Sember et al. Results from the Republic of Slovenia 2016 Report Card on Physical Activity for Children and Youth. J Phys Act Health 2016;13 (suppl.)

[2] Sember et al. Results from the Republic of Slovenia 2016 Report Card on Physical Activity for Children and Youth. J Phys Act Health 2016;13 (suppl.)

[3] Manyanga et al. Results from the 2016 Zimbabwe Report Card on the Physical Activity of Children and Youth. J Phys Act Health 2016;13 (suppl.)
----------------------

L’activité physique est un mode de vie dans les pays où les enfants bougent le plus

TORONTO, ON – 16 novembre 2016 – Pour la première fois, les résultats du Bulletin de l’activité physique chez les jeunes de ParticipACTION sont comparés à ceux de 37 autres pays, sur les six continents. La comparaison à l’échelle mondiale a été effectuée par le Dr. Mark Tremblay, directeur du Groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l’obésité du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (HALO-CHEO) et conseiller scientifique en chef pour le Bulletin de ParticipACTION. L’analyse de ces résultats a démontré que le Canada a obtenu des notes au-dessus de la normale en termes d’infrastructures et de programmes d’activités physiques, mais qu’il fait moins bonne figure au niveau des indicateurs liés à l’activité physique et à la sédentarité. Cette étude a aussi prouvé que les enfants qui bougent le plus proviennent des pays où être actif est une priorité ou fait partie intégrante des habitudes quotidiennes.

« L’urbanisation, la mécanisation et l’utilisation accrue des transports motorisés ont fait diminuer les niveaux d’activité physique à l’échelle mondiale », a déclaré le Dr. Tremblay. « Le Canada doit résister au déclin des habitudes actives que ces tendances entraînent – et il ne suffit pas de créer des politiques, stratégies et pistes cyclables, mais aussi d’encourager et de rétablir les standards canadiens selon lesquels être actif à longueur d’année par le jeu extérieur, le transport actif, les sports et loisirs constitue la norme plutôt que l’exception ».

« Les pays où les jeunes sont généralement le plus actifs, comme la Slovénie, la Nouvelle-Zélande et le Zimbabwe, ont recours à différentes approches pour faire en sorte que les enfants bougent davantage », ajoute-t-il. « Il y a cependant un point qui fait l’unanimité parmi tous les pays : l’activité physique est orientée par des normes culturelles omniprésentes qui incitent les jeunes à bouger. Ainsi, être actif n’est pas seulement un choix, mais bien un mode de vie ».

La Slovénie a obtenu la meilleure note (A-) pour l’Activité physique générale puisque 86 pour cent des garçons et 76 pour cent des filles qui ont entre 6 et 18 ans font les 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à élevée recommandées par jour, comparativement à seulement neuf pour cent des 5 à 17 ans au Canada (D-). Ce comportement s’explique par l’importance que le système scolaire slovène accorde à l’éducation physique (A pour les Écoles). C’est une norme culturelle qui y est évaluée annuellement et elle est si bien établie qu’elle propose des mesures appropriées pour lutter contre les niveaux d’inactivité en général. Par exemple, les écoles primaires y offrent un accès quotidien à 77 minutes d’éducation physique sous la direction de professionnels.

Un autre exemple est celui du Zimbabwe où plus de 80 pour cent des enfants utilisent le transport actif pour aller à l’école et en revenir (A- en Transport actif), au détriment du transport inactif. En comparaison, seuls 25 pour cent des 5 à 17 ans y ont recours au Canada (D). Même si les jeunes zimbabwéens n’ont probablement pas d’autre choix que d’aller à l’école en marchant ou à vélo, ils prennent plaisir à l’activité physique et perçoivent celle-ci comme un élément naturel de leur mode de vie et de leur héritage culturel.

« Au Canada, nous n’avons pas priorisé la création des environnements favorables qui nous feraient passer d’une culture d’inactivité à un mode de vie actif au quotidien », a déclaré Elio Antunes, président et chef de la direction chez ParticipACTION. « Pour atteindre nos objectifs, nous devons créer au Canada une mentalité naturellement orientée vers l’adoption du choix actif. Par exemple, aux Pays-Bas, être reconnue comme une nation de cyclistes incite leurs jeunes à faire de l’activité physique sur une base quotidienne. Les Néerlandais font du vélo pour se déplacer, mais aussi pour faire du sport et de l’exercice : c’est leur mode de vie ».

Pour les enfants canadiens, l’activité physique n’est pas une priorité. Les mauvais résultats attribués au Canada dans cette étude s’expliquent par l’utilisation du transport motorisé pour se rendre à l’école, le grand temps passé devant l’écran et le manque de temps libre. Nous devons réunir plusieurs acteurs de notre société pour qu’ils travaillent de pairs à modifier les comportements et faire en sorte que nos jeunes fassent plus d’activité physique.

« Pensons à la vie familiale comme un lieu où nous pouvons faire évoluer les attentes sociales », ajoute M. Antunes. « Rappelez-vous que les bonnes habitudes se développent en bas âge, alors soyez actifs avec vos jeunes dès leur plus jeune âge et montrez-leur l’importance de l’activité physique et des saines habitudes de vie. Aussi, évitez d’être trop protecteurs, laissez-les choisir la façon dont ils veulent être actifs, spécialement à l’extérieur, pour encourager davantage le jeu libre et une relation passionnée avec le jeu. En bref, c’est de les laisser être des enfants ».

Au sujet des comparaisons mondiales

Les Bulletins de l’activité physique provenant de chacun des 38 pays, tout comme les résultats des comparaisons mondiales, ont été présentés à la séance plénière d’ouverture de la Conférence internationale sur l’activité physique et la santé publique à Bangkok, en Thaïlande, et publiés dans le Journal of Physical Activity and Health le 16 novembre 2016.

Quelques notes décernées au Canada :

F en Comportement sédentaire – La Slovénie se classe première avec un B+. La Chine, l’Estonie, la Corée du Sud, le Nigéria, l’Écosse et l’Afrique du Sud ont obtenu la note F, au dernier rang.
D- en Activité physique générale – La Slovénie se classe première avec un A-. la Belgique, le Chili, la Chine, l’Estonie, le Qatar, l’Écosse et les Émirats arabes unis ont obtenu la note F
D en Transport actif – Les Pays-Bas et le Zimbabwe occupent la première place avec un A et un A-. Les Émirats arabes unis et les États-Unis ont obtenu la note F
D+ en Jeu actif – Le Ghana, le Kenya et les Pays-Bas sont premiers avec un B. La Thaïlande a obtenu la note F
B- en Stratégies et investissements gouvernementaux – Le Danemark est premier avec un A-. Le Mozambique a obtenu la note F
B pour les Écoles – La Slovénie est première avec un A. Le Mexique a obtenu la note D-
A- pour la Communauté et l’Environnement – Les Pays-Bas sont premiers avec un A. Le Ghana, le Mozambique et le Zimbabwe ont obtenu la note F
-30-

Pour obtenir plus d’informations, une carte interactive présentant les résultats pour chaque pays ou pour réserver une entrevue, veuillez contacter :

Jade Lavallée Labossière
Hill+Knowlton Stratégies
B : (514) 375-2730
C : (514) 349-9090
Jade.lavallee-labossiere@hkstrategies.ca

Katherine Janson
ParticipACTION
B : 416-913-1471
C : 647.717.8674
kjanson@participACTION.com

new-brunswick-1157442.jpg